Coût de la scolarité d’un élève français à l’étranger – AEFE

Le coût d’un élève français à l’étranger est bien inférieur

à celui d’un élève français qui suit sa scolarité en France !  

 

Immagine57

 

Mon collègue Jean-Hervé Fraslin, Conseiller Consulaire de Madagascar, Conseiller élu à l’Assemblée des Français de l’Etranger pour l’Afrique Australe, Centrale et Orientale, et Administrateur de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger, a su parfaitement  remettre au coeur des débats de la 24ème session la problématique du coût de l’enseignement français à l’étranger.

A la suite de deux questions posées à Matthias FEKL, Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, sur la réduction budgétaire de la dotation de l’état versée à l’AEFE, le Ministre a opposé l’idée à Jean-Hervé Fraslin selon laquelle un élève hors de France coûterait « une fois et demie plus cher » qu’un élève en France.

Manifestement, cette réponse n’a pas fait par conséquent l’unanimité en séance publique car elle ne correspond pas à la réalité des faits !

Jean-Hervé Fraslin l’a rappelé sans peine, je le cite : « Monsieur le Ministre, si la scolarité coûte plus cher, ce n’est pas à l’Etat mais aux parents ! »

 

Ci-dessous, des informations précises et chiffrées par Jean-Hervé Fraslin :

POINT BUDGÉTAIRE

La dotation de l’état à l’AEFE (Programme 185) a été réduite à 394 millions d’euros pour 336.000 élèves ;

La dotation de l’état pour les bourses scolaires (programme 151), est désormais réduite à 106 millions d’euros ;

La dotation financière totale de l’état au titre de l’année 2016 pour la scolarité française à l’étranger s’élève à 500 millions d’euros ;

 

CHIFFRES CLÉS

336.000 élèves, dont :

  • 211.000 élèves étrangers scolarisés dans les établissements français à l’étranger ;
  • 125.000 français scolarisés dans les établissements français à l’étranger ;

L’Etat paie par conséquent 1.200 euros par élève scolarisé, qu’il soit français ou étranger  ;

L’Etat paierait 4.000 euros par élève si le budget était seulement consacré aux seuls élèves français ;

 

Par comparaison, les coûts en France sont compris entre 7.900 et 11.000 euros par élève.

  • La valeur basse ne prend en compte que la charge pour l’Etat, la plus haute intègre la part financée par les collectivités territoriales.

 

Les faits et les chiffres confirment qu’un enfant français scolarisé hors de France coûte beaucoup moins cher à l’Etat que s’il était scolarisé en France.

  • Le rapport entre les deux coûts est compris entre la moitié et le dixième selon les périmètres pris en compte ;

 

D’autre part, rappelons que ce sont les familles qui financent l’essentiel des coûts en payant des frais de scolarité de plus en plus lourds. Depuis 2012, la contribution de l’Etat par élève scolarisé a été réduite de plus 300 euros, passant de 1500 à moins de 1200 euros.

Pour toutes ces raisons, mon collègue Jean-Hervé Fraslin a eu parfaitement raison de rappeler qu’il était urgent de faire une pause car prolonger cette réduction menacerait les écoles les plus fragiles. Il a par-ailleurs, suggéré que les méthodes comptables et la présentation des coûts soient clarifiées pour éviter de telles confusions.

C’est pourquoi, en Conseil d’administration de l’AEFE, il a a demandé que soit présenté l’ensemble des coûts pour les trois catégories d’établissements (gestion directe, conventionnés ou partenaires), en faisant apparaître clairement la part de l’Etat, celle des parents et les autres financements éventuels.

 

Nous attendons désormais d’y voir beaucoup plus clair dans les comptes pour que des décisions raisonnables choix soient prises :

soutenir la création de nouvelles écoles dans les zones prioritaires de notre diplomatie économique et dans les zones fragiles de notre diplomatie d’influence ;

mieux intégrer notre enseignement dans les établissements des pays d’accueil dans les pays où c’est possible, comme c’est déjà le cas aux Etats unis, en Nouvelle Zélande et dans quelques pays d’Europe ;

  

About Alexandre Bezardin

2 commentaires

  • dc says:
    May 29 2016 2:01 pm Répondre

    nb: il est évident que les français scolarisés dans les établissements français à l’étranger ne sont pas 1.250.000 mais 125.000.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils