Lettre ouverte aux Français d’Italie

cropped-Alexandre-Bezardin-template-ter

LETTRE OUVERTE AUX FRANÇAIS D’ITALIE

 

Mes Cher(e)s Compatriotes, Mes Cher(e)s Ami(e)s,

Fidèle à mes valeurs et à mes convictions, j’entends par cette lettre ouverte qui vous est adressée avoir un discours de vérité et vous rappeler qu’à titre personnel j’ai toujours veillé, comme Conseiller Consulaire ou Élu à l’Assemblée des Français de l’étranger, à la défense de vos intérêts et de vos droits sans distinction et sans esprit partisan. 

Dimanche dernier, les électeurs de la huitième circonscription législative des Français de l’étranger ont décidé de placer  Florence Drory (36,73%) et Meyer Habib (35,51%) au coude à coude avec 137 voix d’écart.

Résultats du 1er tour de la huitième circonscription législative des Français de l’étranger

Avant tout, je souhaite adresser mes remerciements à tous les candidats qui, en s’engageant avec courage dans cette élection législative, ont mené un combat difficile dans un contexte très particulier.

Contrairement aux 10 autres circonscriptions législatives des Français de l’étranger qui ont placé nettement en tête des suffrages exprimés tous les candidats de la République en Marche, la huitième circonscription fait exception à la règle.

Alors que tous les candidats,  issus de la société civile, investis par REM progressent de 10 à 20% dans toutes les circonscriptions des Français de l’étranger par rapport aux résultats du 1er tour de l’élection présidentielle, nous assistons dans notre circonscription législative à un statu quo du résultat de l’élection présidentielle au 1er tour (Emmanuelle Macron 36,42% – François Fillon 36,41%) !

Le nouveau Président de la République Emmanuel Macron aura selon toute vraisemblance une majorité au Parlement, pour autant il a rappelé qu’il souhaitait travailler dans un esprit d’ouverture et de consensus avec l’ensemble des Députés de l’opposition qui siégeront dans  la nouvelle Assemblée Nationale.

Pour que notre pays puisse retrouver la voie du redressement, il est particulièrement important pour cette nouvelle majorité présidentielle d’être ouverte sur un équilibre clair et franc.

 

Au cours des 5 dernières années, aucun député socialiste de l’ancienne majorité présidentielle ne s’est opposé à la parole présidentielle et aux mesures fiscales, discriminatoires et injustes, présentées au Parlement par les gouvernements de François Hollande contre les Français de l’étranger.

Seuls Meyer Habib et les députés de l’opposition ont mené ce combat pour vous à l’Assemblée Nationale, devant la Cour de Justice Européenne puis auprès du Conseil d’Etat pour obtenir gain de cause contre la hausse de la Fiscalité de 1,5 milliards € supplémentaires avec les prélèvements sociaux CSG-CRDS. La France a été condamnée pour cette mesure, permettant ainsi à de nombreux français résidents en Europe, dont notamment Chypre, la Grèce, l’Italie et Malte d’obtenir un remboursement des sommes indûment payés.

Nous le devons en partie à Meyer Habib et à ses collègues parlementaires de l’opposition qui ont œuvré avec force sur ce dossier. J’ai moi-même relayé à diverses reprises les procédures à suivre pour effectuer les démarches et obtenir réparation.

Alors que l’Etat français a mené une politique de désengagement durant ces 5 dernières années, qu’il s’agisse des crédits alloués au réseau scolaire français à l’étranger (AEFE) ou aux bourses scolaires pour les familles françaises les plus défavorisées, Meyer Habib a immédiatement répondu présent en accordant des aides supplémentaires pour l’action sociale aux Associations et aux Sociétés de Bienfaisance françaises pour apporter sa contribution aux familles en difficulté dans tous les pays de la huitième circonscription législative. En Italie, ce sont notamment plus de 50 aides qui ont été accordées depuis 2013 et qui ont permis d’assurer la continuité territoriale alors que l’état se désengageait sans se soucier des difficultés existantes.

En complément de Meyer Habib, j’ai également contribué à titre personnel pour soutenir des actions qui me semblaient juste d’aider.

Oui, nous sommes fiers d’avoir aidé, dans la mesure du possible, les familles françaises de Chypre, de Grèce, d’Israël, d’Italie, de Malte, de Saint-Marin, du Saint-Siège et de Turquie !

Oui, nous ne regrettons rien de ce que nous avons fait au titre de l’action sociale car si nous n’avions pas été là, l’Etat français n’aurait pas pu assurer le soutien de ces familles françaises.

J’ai entendu dire qu’il ne fallait rien faire…L’hypocrisie qui consisterait à abandonner les Associations est totalement absurde ! 

En intervenant à 190 reprises dans l’hémicycle à l’Assemblée Nationale et en déposant 2700 amendements, Meyer Habib a toujours pris soin de défendre bec et ongle les droits et les intérêts de nos compatriotes établis à Chypre, en Grèce, en Israël, en Italie, à Malte, à Saint-Marin, au Saint-Siège ou en Turquie, sur la fiscalité, pour dénoncer les suppressions de postes de professeurs en contrat expatrié et contrat résident, pour aider des familles monoparentales qui voyaient leurs enfants exclus du système scolaire français, pour mettre le gouvernement face à ses responsabilités sur la diminution des bourses scolaires, pour rappeler que la fermeture unilatérale des consulats par les gouvernements de François Hollande et la réduction d’effectifs et de moyens alloués à leur fonctionnement n’étaient pas cohérents et compatibles avec la hausse toujours plus importante des français dans notre circonscription.

Oui Meyer Habib a été certainement l’un des députés de l’opposition le plus teigneux sur ces sujets, il n’a jamais hésité à interpeller les Ministres et le Président de la République sur les promesses non tenues à l’égard des Français établis hors de France.

Depuis mon élection en juin 2014 comme Conseiller Consulaire de la 2ème circonscription d’Italie mais aussi à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE), j’ai accompagné Meyer Habib dans ces différents combats. 

Je suis aussi intervenu à plusieurs reprises lors des six sessions AFE , en étant à l’origine de 10 questions au Gouvernement (83% des questions des Elus AFE de notre circonscription) sur les 12 déposées en Europe du Sud, sur les nombreuses problématiques qui relèvent des Français de notre circonscription.

Egalement, membre du Conseil d’administration de la Caisse des Français de l’étranger (sécurité sociale pour les français établis hors de France) où je suis Rapporteur de la Commission Stratégie commerciale et développement. Chargé de travailler au lancement de nouvelles offres pour faciliter l’accès des Français à la protection sociale, je défends également les dossiers « santé » des Français de l’Italie et des autres pays de la huitième circonscription.

J’ai d’ailleurs le plaisir de vous annoncer le lancement d’une nouvelle offre CFE pour faciliter l’accès des jeunes Français expatriés à la protection sociale . C’est une nouvelle avancée concrète de l’action que nous menons au quotidien.

Oui, avec Meyer Habib nous formons une équipe solide qui n’a jamais ménagé sa peine pour monter au créneau contre toutes les dispositions qui étaient contraires aux intérêts des communautés françaises de notre circonscription.

Meyer Habib a toujours eu la même sollicitude pour tous les pays de la huitième circonscription législative, et je devrais même ajouter que l’Italie a bénéficié d’un double soutien !

En outre, Meyer Habib s’est fortement engagé auprès des Chrétiens d’Orient comme auprès des familles des victimes innocentes frappées injustement par le terrorisme. Son combat dans la lutte contre le Djihadisme en sa qualité de Vice-président de a commission parlementaire en charge de ce dossier n’est pas anodin car cette problématique sur la sécurité de nos compatriotes est également partie prenante de la huitième circonscription, qu’il s’agisse de la Grèce, d’Israël, de l’Italie ou de la Turquie !

 

Le Président de la République Emmanuel Macron et Meyer Habib ont en commun d’être des hommes libres, fiers de défendre leurs idéaux et leurs valeurs. Avant de devenir des hommes politiques, ils viennent tout deux de la société civile et ont par conséquent cette culture du résultat et du pragmatisme !

Ce qui est valable et acceptable pour Emmanuel Macron doit l’être également pour Meyer Habib.

Personne n’a le monopole de la perfection et les critiques sont toujours positives quand elles permettent d’avancer.

Nous avons en commun cette volonté de toujours faire mieux, nous partageons aussi l’idée que la loyauté et le respect des valeurs sont de nos jours essentiels pour faire face aux difficultés.

 

L’écart si faible au soir du premier tour est suffisamment clair pour deviner que la candidature REM n’a pas réellement bénéficié de l’effet Macron comme ce fut le cas dans les 10 autres circonscriptions. 

Plusieurs raisons peuvent l’expliquer :

  • Le renouvellement ?
    • La candidate REM n’incarne pas le renouveau tant voulu par le Président de la République ;
    • Depuis 1975, elle est militante d’un Parti Politique, qui l’a chéri et qui l’a conduit à exercer des fonctions au sein même de cette formation ;

Je partage pleinement l’idée d’un renouvellement de la classe politique, il est normal que les électeurs puissent se retrouver dans le parcours d’une femme ou d’un homme comme  il est aujourd’hui nécessaire d’avoir des personnes issues de la société civile pour rendre notre démocratie plus proche des citoyens. 

Florence Drory ne vient pas de la société civile, elle est le pur produit d’un système politique, elle est tout simplement une apparatchik du Parti Socialiste.

Le renouveau incarné par le Président Macron ne peut pas être le simple témoignage d’un produit marketing. 

Le renouvellement c’est avant tout un esprit neuf ! 

 

  • L’opportunisme politique ?
    •  Responsable de section du PS en Israël jusqu’en avril 2017, elle a préféré abandonner ses militants et mettre de côté ses  valeurs pour rejoindre en mai 2017 En Marche ;

Je n’ai pas à me prononcer sur son parcours politique au Parti Socialiste et je ne conteste pas le fait qu’elle ait pu défendre avec cœur et conviction les programmes successifs de François Mitterrand, Lionel Jospin, Ségolène Royal, François Hollande, Vincent Peillon et récemment celui de Benoit Hamon…

Mon interrogation ne porte pas sur son militantisme au sein du PS, car il est parfaitement louable de défendre les idées pour lesquelles on croit.

Ce qui est incohérent dans son attitude politique c’est qu’elle rêvait d’être investie par le PS pour les élections législatives 2017 dans notre circonscription législative.

Alors que l’éthique et la morale devrait être au cœur du renouveau politique souhaité par Emmanuel Macron, j’ai du mal à comprendre que l’on puisse faire entièrement confiance à une candidate dont le revirement idéologique à 360° trouve sa source à seulement 4 semaines avant élection législative.

Comme par magie avec l’aide du saint-esprit, Emmanuel Macron est devenu l’idole de Florence Drory. 

On n’abandonne pas son parti, du jour au lendemain après 42 ans de vie commune, en proclamant sa ferveur à un Président de la République nouvellement élu alors qu’on ne lui a même pas apporté son soutien durant la campagne présidentielle !

Autant j’aurais parfaitement compris qu’une personne de la société civile, engagée depuis plusieurs mois, puisse défendre avec conviction les idées défendues par Emmanuel Macron, autant je m’interroge sur le parcours d’une candidate, qui met de côté les valeurs élémentaires de la condition humaine par simple intérêt personnel !

Elle laisse transpirer dans ses propos que désormais tout va pour le  mieux dans le meilleur du monde ! J’aime bien Voltaire, j’ai apprécié Candide mais je ne suis pas certain que son engagement soit si limpide et si honnête pour les Français de notre circonscription.

Se vendre au plus offrant pour une fonction n’est pas ma conception de l’engagement politique car cela finit toujours mal dans tous les cas.

 

Il est sain de faire évoluer notre démocratie quand celle-ci ne répond plus aux aspirations de nos concitoyens.

Pour autant, je ne crois pas en la sincérité politique d’une candidate, quelles que soient ses qualités, quand il s’agit de faire appel aux électeurs sous une étiquette politique qui n’était pas la sienne 4 semaines auparavant.

La noblesse de l’engagement politique c’est de croire en des valeurs, la noblesse de l’engagement politique c’est aussi le courage d’affronter les difficultés, la noblesse de l’engagement politique c’est enfin l’honnêteté intellectuelle et une attitude personnelle respectueuse de ses engagements passés. 

Une affiche ou un bulletin de vote avec le logo République en Marche ne doit pas être un blanc-seing à une candidate qui a renié en quelques jours 42 ans d’appartenance à un parti politique.   

  • Mentir à ses électeurs n’est jamais glorieux pour la conscience individuelle ! 
  • Trahir ses convictions n’est pas le principe que je souhaite transmettre à mes enfants !
  • Fuir ses responsabilités c’est tout simplement manquer de courage…

Comme disait Edgar Faure : « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. »

 

Durant ces 5 dernières années, vous avez été très nombreux à me faire part de votre mécontentement face aux mesures injustes votées et défendues par les Gouvernements de Français Hollande contre les Français de l’étranger.

Pour toutes ces raisons, vous avez sanctionné dès le 1er tour de l’élection législative le candidat du parti socialiste. A tort ou à raison, Benjamine Djiane a payé seul et injustement les pots cassés pour Florence Drory !

Florence Drory est aujourd’hui la candidate qui porte cet héritage, elle est comptable d’un bilan politique qu’elle tente aujourd’hui de cacher avec l’étiquette République en Marche. 

Florence Drory a défendu jusqu’en avril 2017 ce bilan coûte que coûte !

Que vous soyez professeur, mère ou père de famille, chef d’entreprise ou retraité, vous avez été tous été mis à contribution en payant davantage ! Et ce n’est pas fini car la prochaine vague touchera prochainement les retraités avec une nouvelle hausse de la CSG !

Je n’ai pas attendu 42 ans comme la conseillère de François Mitterrand pour m’engager sur le terrain en Italie auprès de vous ! 

Quand des Français me contactent à toute heure de la journée j’ai encore la faiblesse de croire à l’esprit de corps, j’ai encore la faiblesse de croire à la reconnaissance de l’engagement citoyen ! 

Le très faible taux de participation dans notre circonscription est une réalité à laquelle nous devons répondre pour vous sensibiliser à venir voter dimanche 18 juin au second tour de l’élection législative.

Ma sincérité me conduit aujourd’hui à assumer pleinement mes responsabilités car la mission que je mène à vos côtés depuis mon élection en 2014 n’est pas simple, c’est une charge qui occupe une place importante dans mon quotidien mais je l’assume comme une chance car il n’y a rien de plus exaltant dans la vie d’un homme que d’apporter bénévolement sa contribution à la société et de faire son devoir de citoyen.

Croyez bien que si je n’avais pas la passion et le cœur, il serait extrêmement facile pour moi d’abandonner cette mission citoyenne.

Comme beaucoup d’entre vous, je réside en Italie depuis longtemps, marié à une italienne et père de deux enfants binationaux, je partage cette double identité culturelle.

Notre appartenance à cette double culture franco-italienne doit être beaucoup plus forte que nos différences.

Certes, nous venons tous d’horizons différents, nous avons tous une conscience politique qui diffère des uns et des autres mais nous avons en commun cet esprit latin à faire vivre dans une circonscription aussi complexe que la notre. N’ayons pas peur de porter haut et fort nos valeurs dans un esprit d’unité.

Ces fonctions me tiennent à cœur car j’agis au service tous, pour celles et ceux qui partagent comme nous les vicissitudes de la vie à l’étranger.

Meyer Habib est notre candidat, il a bataillé durant ces 4 dernières années à l’Assemblée Nationale mais aussi sur le terrain pour faire face aux problématiques des Français de l’étranger.

En ayant voulu que je sois son suppléant, Meyer Habib  a fait le choix de l’Italie car il sait que je serai un suppléant en capacité d’intervenir au sein des conseils consulaires et à l’Assemblée des Français de l’Etranger !

Le 18 juin prochain, je vous demande de peser le pour et le contre en faisant un choix clair en faveur des Français de l’Italie.

 

Nos propositions : 

  • Pour une fiscalité juste et cohérente : Exempter définitivement de la CSG-CRDS les revenus du patrimoine des non-résidents fiscaux et en étendant à nos compatriote résidant à l’étranger le principe de déductibilité des charges sur leurs revenus français.
  • Pour une réelle représentation des Français de l’étranger : Rétablir le vote électronique pour les Français établis hors de France aux élections législatives et envisager sa généralisation pour l’ensemble des scrutins, y compris pour l’élection présidentielle, afin de faciliter la participation électorale et démocratique.
  • Pour des services consulaires efficaces et de qualité : Poursuivre la dématérialisation des formalités administratives comme ce fut fait par Meyer Habib pour les certificats de vie et l’étendre à de nouveaux domaines afin que l’essentiel des démarches consulaires puissent désormais être effectuées en ligne.
  • Pour une protection sociale égale et simple : Simplifier et faciliter le retour en France de nos compatriotes en supprimant le délai de carence pour l’accès à la couverture sociale, mais aussi améliorer l’application des règlements de coordination des régimes de retraite à l’étranger.
  • Pour que la sécurité et la coopération entre états deviennent une priorité : S’inspirer des méthodes qui fonctionnent et permettre à la France d’apprendre, notamment en matière de lutte antiterroriste.

 

En choisissant Meyer Habib, vous aurez un suppléant déjà engagé auprès de vous en Italie qui sera votre porte-parole !

Il  s’agit avant tout de faire le choix de l’éthique et des valeurs face au recyclage politique d’une candidate, comptable à 200% du bilan socialiste et qui n’a pas hésité à se vendre en 48h pour un poste.

En m’exprimant ainsi et en vous tenant ce langage de vérité, je souhaitais vous dire que je n’ai jamais failli, j’ai toujours tout donné pour vous dans les missions qui sont les miennes.

 

Je sais pouvoir compter sur votre confiance et je sais également que Dimanche 18 Juin vous ferez le choix de Meyer Habib.

Faites-le pour vous, pour les Français d’Italie car j’ai envie de faire davantage à vos côtés !

 

Alexandre Bezardin

Conseiller à l’AFE – Europe du Sud

Membre de la Commission des Lois, des Règlements et des Affaires Consulaires

Conseiller Consulaire – Italie 2ème Circonscription (Milan)

Administrateur de la Caisse des Français de l’Etranger (CFE)

 

About Alexandre Bezardin

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils